www.michele-denis.com

Page Principale   Archives   Liens   English


7 au 13 septembre, 2020




Mais où sommes-nous?



Lundi, 7 septembre 2020


Dernière journée complète avec la petite famille.


Depuis hier, un front froid nous est tombé dessus. La nuit passée a été de +2° C.
Jérémy, Kristin et Natasha vont prendre une marche bien emmitouflée.
 

Moi et Michèle avons à faire quelques petites choses dans le motorisé en prévision de notre départ demain matin.



Mardi, 8 septembre, 2020


Le grand jour!
Nous avons tous le cœur gros ce matin.
Nos deux belles-dames.


Avec notre poulette.


Ils vont nous manquer!


Au revoir!


Prêt à partir, presque.


La dernière chose à faire, atteler l'auto au motorisé. Nous voilà partie...


Nous avons quelques arrêts à faire avant de vraiment prendre la route.
Le premier. Faire le plein de propane. Avec le temps froid que nous avons en ce moment, nous utilisons plus de propane pour le chauffage. Ce n'est pas le temps d'en manquer...


Deuxièmes arrêts. Fontaine Tire pour la revérification de la tension des écrous des deux roues avant.


Je dois dire que le service a été rapide. James se souvenait aussi du bon pourboire que je lui avais donné...


En une heure, nous sommes sur la route en direction est.


Nous utilisons le "Regina Bypass". Cette nouvelle route nous rallonge de 1.5 km, mais nous sauvent probablement de 20 à 30 minutes de temps et la circulation dense de la ville.


Manitoba, nous voilà!


Un arrêt dans une station d'essence pour le lunch.


Nous continuons notre route. Le vent souffle du sud-ouest avec de bonnes rafales. Il nous pousse plus qu'il nous nuit.


Un changement d'heure plus tard (+1), nous arrivons au camping du village d'Elkhorn.
 

Nous aimons bien ce camping. Juste assez loin pour la première journée de route.
 

Eux, ils font la distanciation sociale...


Surprise! La valve que j'ai réparée la semaine dernière, et bien elle coule!!!
Je la démanche pour y jeter un coup d'œil. Je trouve le problème. Sans entrer dans les détails, quelque chose a été échappé dans l'évier. Quand le quelque chose a passé par la valve, il a bloqué et empêchait la valve de bien fonctionner. Je nettoie le tout et il n'y a plus de fuites!
La morale? Fait donc attention à ce que tu échappes dans l'évier!!!


Nous en profitons aussi pour skyper avec notre Benoit.


Une journée d'environs 341 km. Pas si pire!




Mercredi, 9 septembre, 2020


De retour sur la route vers neuf heures trente. Le vent souffle beaucoup plus qu'hier et un peu plus du sud. Cela rend la conduite un peu plus fatigante.
Drôle de train!


Finalement, la province du Manitoba répare la route transcanadienne!!!
Cette portion de la route transcanadienne était une des en plus mauvais états.


Nous prenons le lunch dans un stationnement de centre d'achat de la petite ville de Portage La Prairie.


Nous passerons deux nuits au camping Rock Garden près du petit village de Richer, à l'est de Winnipeg.
 

Voilà la route que nous avons couvert aujourd'hui.




Jeudi, 10 septembre, 2020


Journée de repos au camping. Je me suis gâté avec un déjeûné au petit resto du camping. J'étais le seul client.

Je lis un vrai livre et non de ma liseuse. C'est que nous avons trouvé un des derniers livres de la série "Jack Reacher". J'adore cette série.
Michèle qui m'espionne!


Nous recevons des photos et vidéos de Natasha de la part de Jérémy et Kristin presque tous les jours.


Ça fait du bien de ne pas voyager tous les jours. De retour sur la route demain matin.



Vendredi, 11 septembre, 2020


Juste avant que je sorte pour les préparatifs du départ, un invité se montre le bout du museau...
Il est très peureux, car lorsque je sors du motorisé et tape des mains, il part en peur. Il a vraiment peur des humains.


Une fois parti du camping, notre premier arrêt est pour de l'essence à moins d'un kilomètre.
C'est probablement la dernière fois que nous payons seulement 0.969 $ le litre d'essence pour un bon bout de temps. À Fort Frances, il est à 1.109 $ le litre.

Ce matin, nous entrons en Ontario.


Il ne reste plus que quelques ponts à réparer dans le nord de l'Ontario.


Ici, au nord-ouest de l'Ontario, près de Kénora, c'est le pays des lacs et chalets.


La route est très belle.


Peu après Kénora, nous quittons la route 17 ouest, pour la 71 sud, vers Fort Frances


Nous sommes toujours au pays des lacs.


Un arrêt pour le lunch dans une station de "vérification de la charge de bois". Les camions avec un chargement de "billes de bois" passe entre les deux rouleaux et les "billes de bois" sont repousser au centre de la remorque.


Enfin Fort Frances!


Après 380 km de route, nous arrivons à Fort Frances vers 2 pm.


Notre camping est sur la réserve indienne (Agency Indian Reserve No. 1). C'est très propre et il fait partie d'une pointe qui est aussi un grand parc.


Il y a beaucoup d'histoire ici. La rivière La Pluie (Rainy River) sépare le Canada et les États-Unies.
Ce monument est l'histoire du Clan (Métis) des Calder.


Le Sieur de La Vérendrye est un coureur des bois important dans l'histoire du Canada. Il a vécu dans la région durant de longue année.


Un autre grand joueur dans l'histoire de la région, Robert J.N. Pither.


J'ai reçu une belle photo de Jérémy avec un beau brochet attrapé  avec ligne à la mouche.


Nous avons décidé de ne passer que deux nuits ici.



Samedi, 12 septembre, 2020


Fort Frances est une petite ville de plus de 7,000 habitants.
La météo n'était pas très belle, alors une ballade en auto.
Le train que vous voyez sur la photo, et bien il en passe un toutes les heures. Ils vont aux États-Unis, ou arrivent des États-Unis. Ils ont en moyenne plus de 50 wagons. Malgré cela, ils ne nous ont pas vraiment dérangés la nuit passée. Les États-Unis sont de l'autre coté de la rivière, soit une distance d'environs 150 mètres.
 

Il y a même des chevreuils dans le parc.


Il y a plusieurs petites bases d'aviation privé pour les "outfitters".


Il a même une bouche...


Un gros oiseau! Un aigle a tête blanche, ou pour les puristes, un pygargue à tête blanche.
 

Les bureaux d'administration de la réserve indienne. C'est une très belle structure et c'est énorme.


Le Lac à la Pluie. Il y a beaucoup d'histoire des coureurs des bois qui parlent de ce lac et de la Rivière à la Pluie.


La rue principale est ordinaire, rien de pittoresque.



Dimanche, 13 septembre, 2020


De retour sur la route en direction de Nipigon. Nous y passerons deux nuits.
La route 11 qui coupe le Lac à la Pluie en deux. Nous sommes en direction est.


Très belle route et peu de circulation.


Encore quelques ponts qui sont en réparation.


Une fois sortis de Thunder Bay, nous passons près du mémorial en l'honneur de Terry Fox.


Si vous remarquer l'île au loin, on dirait un géant qui dort sur le dos. C'est le parc provincial Sleeping Giant.


Un arrêt pour faire le plein d'essence et un lunch.
 

Surprise! Le camping où nous campons souvent est plein à craquer! Bin voyons? Un lundi de septembre. Ils viennent d'où ces campeurs?
Et bien, nous continuons notre route vers l'est.


Les paysages sont superbes.
 


Finalement, après presque 600 km de route, nous avons un site au camping Neys.
Il était membre de club Passport America. Il ne l'est plus. Pas le choix, mais à 50 $ la nuit avec seulement 15 ampères, eau et égout, très petit emplacement.
 


Une chance que j'utilise des filtres à eau extérieures . En moins de 30 secondes, le premier filtre est devenus sale, très sale. Il est plein de sédiments. Pas fort comme camping!!! Je ne crois que nous reviendrons ici si c'est possible.


La route que nous avons parcourue aujourd'hui.


Ça va bien aller!

À la prochaine...




Document made with KompoZer
Province Visitée  États visités
© COPYRIGHT 2020 ALL RIGHTS RESERVED MICHELE-DENIS.COM

Profile for DM1960